Les remarques


  • Formalités d’entrée Selon le Routard
    • Pour les citoyens français, suisses, belges et canadiens, le visa n’est pas nécessaire si vous séjournez au Japon moins de 3 mois (6 mois pour les Suisses).
    • À l’arrivée au Japon, à l’Immigration, de nouvelles mesures de contrôle sont imposées depuis quelques années (motivées par la lutte contre le terrorisme) : vous présentez votre passeport et la carte de débarquement (carte ED) à l’officier d’immigration. Vos empreintes digitales sont prises. L’officier d’immigration prend ensuite une photo de vous. Enfin, petit entretien (éventuel, mais pas systématique) puis on vous rend votre passeport.

  • [Annie] Petit bouquin rigolo, plein de dessins, une jolie entrée en matière : Le Japon en un coup d'oeil, Guide pour voyageurs curieux, International Interships Programs, entre 9 et 10 euros, se lit très facilement dans les transports en commun.
  • Anne Marie: Emporte le, on en profitera
  • [Annie] : toujours dans les préparatifs, connaissez-vous Ariane ? C'est un serveur du ministère des affaires étrangères sur lequel on peut s'inscrire pour prévenir qu'on voyage. Ça permet à l'ambassade de France de savoir qu'on est sur un territoire étranger, en cas de tremblement de terre par exemple (ou de missile coréen !). Je m'y inscris chaque fois que je voyage en dehors de l'Europe (https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html).
  • [Annie] : Je vais me plonger dans les transports pour voir si ça vaut le coup de prendre le pass pour les chemins de fer. Même si on n'y gagne pas beaucoup, ça évite de trimbaler de l'argent, surtout que je ne suis toujours pas au clair sur les coûts de paiement avec la carte Visa.
  • [Annie] : Je viens de m'inscrire sur Ariane. Si vous le faites, dites le moi que je vous inscrive comme co-voyageurs